Coeur battant, Axl Cendres

le

Quelle belle surprise quand j’ai découvert dans ma boîte Babelio un message d’Axl Cendres, me remerciant pour ma critique et me proposant l’envoi de son dernier roman en PDF. J’ai aussitôt accepté, fière comme tout de cette offre ! J’affectionne vraiment cette auteure et ce petit dernier était inévitablement sur ma liste d’achat ! Je m’y suis plongée avec délice, sûre d’y trouver mon bonheur et de ressortir de cette lecture ravie. Et ça n’a pas manqué. Décidément, l’écriture d’Axl Cendres sait toucher mon coeur !

Couverture punchy, thématique difficile mais ton décalé, bienvenue dans la monde doux-amer d’Axl Cendres. Encore une fois, elle nous plonge dans un univers aux personnages truculents, à l’intrigue farfelue sans jamais tomber dans le pathos ou le mélodrame, malgré un sujet épineux : le suicide. A la lecture du résumé, le lecteur se rend vite compte que le récit sera riant et sobre, tout en traitant de manière sérieuse le motif du suicide. En effet, quoi de plus entrainant qu’un road trip avec des protagonistes aux caractères trempés comme décrits ? On ne peux pas s’empêcher d’ouvrir ce roman pour connaître le sort des ces joyeux drilles. Sur quelques jours, on les suit, de leur rencontre dans ce centre pour addicts à leur fin ultime, dans le manoir de Jacopo. Le ton est donné, embarquons avec eux pour cette folle aventure qu’est la vie. Car finalement c’est de cela qu’il s’agit : rester en vie, avec un coeur qui bat et se bat pour le meilleur et pour le pire. Le titre est d’ailleurs représenté de ce double sens : battant, au rythme cardiaque, mouvement mécanique et battant, qui en veut malgré tout et continue, envers et contre tous.
Parlons un peu des personnages maintenant. Haut en couleur, ils apportent de la joie et du rire dans le roman. Alex, le « héros » est aussi le narrateur, à travers ses yeux, on découvre les destins de tous, les espoirs et leurs désillusions. Lui, son coeur s’est arrêté à la mort de sa mère, figure de douce folie (ça m’a rappelé la mère dans En attendant Bojangles d’Oliver Bourdeaut). Il l’a gelé pour ne plus aimer et en souffrir, a tenté de l’abattre, mais rien n’y fait, son coeur est un warrior, il résiste. Il se remettra à battre pour Alice, jeune fille qui elle aussi a voulu en finir avec la vie. Victor, trop gros, Colette, sans son Lucien et Jacopo, réincarnation du pessimisme, complète la brochette de « Suicidants », terme utilisé pour désigner ceux qui ont voulu se suicider sans réussir. Tous sont touchants dans leur personnalité, sombre et lumineuse à la fois. Comment ne pas craquer pour Victor, avec sa naïveté attendrissante ? On a envie de le prendre sous son aile, avec ses questions et sa manie de ne rien comprendre. Et quel plaisir de le voir prendre goût à la vie (l’a t-il vraiment perdu au demeurant ?) à cette soirée qu’il organise et où il découvre les joies du sexe ! C’est tellement drôle, sa façon d’en parler, qu’on ne peut que rire à sa lecture. Et Colette ! Quel personnage singulier et profondément attachante ! Elle aussi au fond, n’a pas dit stop à la vie, car elle est pleine de joie de vivre avec ses remarques poétiques, sages et drôles. Les deux ados, Alex et Alice, finissent par se rafistoler l’un l’autre et reprennent cette confiance en la vie qu’ils avaient égaré. Seul Jacopo, au final, souhaite réellement mourir, mais son spleen est cocasse, comme une blague : jamais il n’y réussi, et c’est pas faute d’essayer. Rien ne plaît, « tout l’emmerde ». Ainsi, tous, à leurs façons, affrontent la vie et la mort, jonglent entre les deux, pour finalement choisir de continuer, de laisser battre leur coeur, car ce sont des battants.
Tout comme les personnages, le thème choisi et la manière de le traiter dans le récit sont truculents. Parler du suicide est souvent triste, difficile mais ici, point de larmes : haut les coeurs (battants 😉 ), ensemble, continuons le chemin de la vie dans la joie et la bonne humeur ! De la clinique au manoir de Jacopo, les aventures d’Alex et les « Suicidants » n’est que délice. Les ateliers proposés sont tellement grotesques qu’ils font rire, le road trip, avec ses aléas, est un pur moment de bonheur. Cela m’a rappelé Little Miss Sunshine. La fin est sans surprise, mais elle donne une belle touche d’espoir. L’univers que met en place Axl Cendres, loufoque, drôle est entrainant et accrocheur. Aussi, comment ne pas résister ?

Pari tenu donc, pour ce nouveau roman d’Axl Cendres. Notre coeur de lecteur bat à l’unisson de cette troupe de joyeux « Suicidants », plus vivants qu’ils ne l’auraient espéré.Le style inimitable de l’auteure, qu’on retrouve avec plaisir, fait mouche. On se laisse emporter par ce récit et sans s’en rendre compte, voilà que touche la fin et qu’on quitte ces personnages avec une pointe de regrets, tout en leur souhaitant bon vent et belle vie !

 

 

au service

Résumé éditeur : 

Alex, 17 ans, est un « hors-la vie ». Après avoir essayé d’éteindre son cœur, il se retrouve dans une clinique pour y être « réhabilité à la vie ». Il y rencontre Alice, aussi belle que cynique ; Victor, aussi obèse que candide ; la vieille Colette, aussi espiègle qu’élégante ; et Jacopo, aussi riche que grincheux. À eux cinq, ils décident de s’évader de la clinique, direction le manoir de Jacopo. Le but du voyage ? Se jeter d’une falaise, tous ensemble – ça leur fera un projet commun ! Mais la route va leur réserver plusieurs surprises. Assez pour qu’Alex se demande si, finalement, la vie n’en vaut pas la douleur…

L’auteure : 

On ne présente plus Axl Cendres, autrice au style reconnaissable entre mille, à l’univers doux-dingue et aux personnages azimutés. Depuis son premier roman, Aimez-moi maintenant !, publié dans la collection EXPRIM’ en 2008, elle construit avec les éditions Sarbacane une œuvre à part, alternant comédies loufoques (Mes idées folles) et fables tendres (Échecs et but !)… quand elle ne s’envole pas vers l’aventure picaresque comme dans La drôle de vie de Bibow Bradley, lauréat de la prestigieuse Pépite du Roman Ado Européen du Salon du Livre de Montreuil 2012Dysfonctionnelle, son avant-dernier roman paru, a connu un magnifique retentissement. Elle signe son retour avec Cœur battant.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s